Ouverture d’un Hôpital de Jour Gériatrique

3 août 2020 | Divers

Ouverture d’un Hôpital de Jour Gériatrique

3 août 2020 | Divers

Le Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Le Mylord a le plaisir de vous informer de l’ouverture depuis le 6 juillet d’un Hôpital de Jour Gériatrique. Cette unité d’hospitalisation à temps partiel est dédiée à la personne âgée dépendante.

Ce projet a été validé par l’Agence Régionale de Santé PACA en décembre 2019. Il s’inscrit dans une filière hospitalière de soins gériatriques déjà existante au sein du Pôle Santé de Carpentras, permettant, si nécessaire, le recours rapide au plateau technique (imagerie et biologie), aux structures de court séjour et aux soins de suite et de réadaptation.

La prise en charge concerne des patients âgés de plus de 60 ans, pour lesquels une évaluation gériatrique a identifié des risques particuliers de décompensation, en lien avec une ou plusieurs pathologies chroniques ou invalidantes pouvant entraîner ou aggraver une déficience ainsi qu’une dépendance physique ou psychique.

Plus précisément, le projet cible vise :

  • les personnes âgées polypathologiques avec ou à risque de perte d’autonomie qu’elles soient à domicile ou en EHPAD et s’inscrivant dans le programme,
  • les patients chuteurs ou à risque de chutes et/ou avec troubles de la marche ou de l’équilibre,
  • les patients atteints de maladies neurologiques justifiant d’une rééducation/réadaptation (Parkinson, séquelles d’accident vasculaire cérébral notamment),
  • les patients atteints de pathologies orthopédiques ou rhumatologiques.

L’équipe, sous l’autorité du médecin chef de service, est pluridisciplinaire : Aide-soignante, Assistante de service social, Diététicienne, Intervenante en activités physiques adaptées, Ergothérapeute, Infirmière, Kinésithérapeute, Psychologue, Psychomotricienne.

Spécialisée et formée spécifiquement à la prise en charge et aux techniques d’évaluation des patients gériatriques, elle  sera en capacité :

  • d’effectuer l’évaluation initiale,
  • de réaliser, de mettre en œuvre et d’évaluer un projet thérapeutique personnalisé partagé avec le patient et son entourage,
  • de dépister les facteurs de risque de fragilité et d’aggravation pour proposer des actions de prévention et de coordination du maintien à domicile,
  • d’orienter le patient vers la structure la plus adaptée (autre SSR spécialisé, hospitalisation complète, accueil de jour dédié à la prise en charge de la maladie d’Alzheimer et apparentées, EHPAD,…) le cas échéant,
  • d’accompagner la sortie du patient en lien avec les aidants et le médecin traitant, en initiant ou assurant la continuité de la démarche, notamment en cas de situation sociale complexe.

Si la personne est affiliée à un organisme de sécurité sociale, L’hospitalisation partielle et les transports nécessaires seront pris en charge.

Cet article vous a été utile ?
Partagez le sur vos réseaux sociaux favoris :